Assistant(e) technique en milieux familial et collectif (CAP ATMFC)

Daisy Daisy / Getty images
Le titulaire du CAP ATMFC exerce dans les services techniques de structures collectives publiques ou privées (maison de retraite par exemple), ou chez les particuliers par l’intermédiaire d’un organisme de services à la personne.

Certificat d’aptitude professionnelle du ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse de niveau 3.

Selon la structure qui l’emploie, il travaille seul ou en équipe et réalise tout ou partie des activités suivantes : entretien des espaces de vie, entretien du linge et des vêtements et préparation des repas. Il travaille dans le respect des consignes et de la réglementation relative à l’hygiène et à la sécurité.

La formation du CAP ATMFC est composée :

  • d’enseignements  généraux : français, histoire-géographie et enseignement moral et civique, mathématiques-sciences physiques et chimiques, éducation physique et sportive ;
  • d’enseignements professionnels : pratiques et connaissances professionnelles (hygiène professionnelle, sciences de l’alimentation, organisation du travail, communication professionnelle, qualité des services en milieu familial et collectif, etc.).

Conditions d'accès : à l’issue de la classe de troisième.

Organisation et évaluation de la formation

Le CAP ATMFC est un diplôme professionnel qui se prépare par la voie de la formation initiale (scolaire et apprentissage) en deux ans et par la voie de la formation professionnelle continue. Le diplôme peut être préparé également par des candidats individuels, à distance et par la validation des acquis de l’expérience (VAE).

L’enseignement s’appuie sur un métier et intègre des périodes de formation en entreprise (14 semaines pour les candidats en formation initiale). Les durées de formation et les modalités d’évaluation varient en fonction des candidats.

Évolution professionnelle

Poursuite d’études possible : le CAP ATMFC débouche sur la vie active, mais il est possible, sous certaines conditions, de poursuivre des études en un an en vue d’une mention complémentaire (MC) « aide à domicile ». Dans certaines académies, il est parfois possible de poursuivre en FCIL (préparation aux concours d’aide-soignant ou auxiliaire de puériculture).
Passerelles : des passerelles (dispenses d’épreuves ou allégement de formation) sont envisageables avec d’autres certifications du ministère de l’éducation nationale et d’autres ministères (arrêté du 4 juillet 2017).


Où se former ?

Dans les types d’établissements suivants : lycées publics, professionnels ou polyvalents ; lycées et établissements de formation privés et consulaires, CFA, dans la mesure où ils dispensent la formation préparant au diplôme.

Des organismes de formation continue publics (Greta par exemple) ou privés peuvent également proposer la formation.

Edited on 14/10/2019

Partager