Accompagnateur à la mobilité

Martinbowra / Getty images
Lorsque l'on n'est pas en mesure de se déplacer seul, faire appel à un accompagnateur à la mobilité permet de rester autonome et de poursuivre ses activités quotidiennes.

L'accompagnateur à la mobilité assiste dans les transports la personne fragile, qu'elle soit jeune, handicapée, en perte d'autonomie ou rencontre des difficultés temporaires de déplacement. Il doit aussi veiller au confort des personnes qu'il transporte.

Lorsqu’il s’agit des transports en commun, il se renseigne sur les horaires, achète les titres de transport, anticipe le trajet, choisit la bonne direction et pare à tous les imprévus.

Il peut accompagner la personne sur des trajets plus longs en train ou en avion pour se rendre en vacances, accompagner l'enfant chez ses grands-parents, etc.

Ce métier nécessite parfois d'utiliser son propre véhicule ou celui du particulier chez qui l’on travaille, ce qui implique de vérifier préalablement son bon état de marche et les conditions de son utilisation (assurance à jour, niveau suffisant de carburant …).

Enfin, l'accompagnateur à la mobilité peut intervenir pour une simple promenade d'agrément, pour les personnes âgées principalement, ou pour accompagner des enfants à leurs activités de loisirs le mercredi après-midi.

Tous ces actes quotidiens contribuant au maintien des activités et du lien social, requièrent des compétences d'organisation et d'anticipation.

Le bon profil

Il faut être vigilant et avoir un comportement sûr et sécurisant vis-à-vis de la personne dont on est responsable. La ponctualité est également importante, car la mobilité suppose parfois des trajets avec des moyens de transport à horaires fixes. Le sens de l'organisation et la capacité d'anticipation sont aussi des qualités utiles pour exercer ce métier.

Les activités associées

  • Accompagnement des enfants, personnes âgées ou handicapées
  • Aide à la mobilité et transport de personnes ayant des difficultés de déplacement
  • Conduite de véhicule personnel

Les diplômes et titres requis

Aucun diplôme spécifique n'est formellement requis pour l'accompagnement à la mobilité. Le diplôme "Conducteur accompagnateur de personnes à mobilité réduite" est toutefois préconisé.

Le permis de conduire est indispensable en cas d'utilisation de son véhicule ou de celui du particulier.

Edited on 08/10/2019

Partager