La santé et sécurité au travail

Richard Villalon / Getty images
Les services à la personne recouvrent des métiers variés (assistants de vie, auxiliaires de vie sociale, garde d’enfants….) exercés au domicile des bénéficiaires ce qui génère des risques professionnels particuliers.


Des situations à risques à identifier

Parallèlement au développement des services, la fréquence et la gravité des accidents du travail, des maladies professionnelles et des accidents de trajet augmentent dans ces métiers du domicile où les personnels isolés sont confrontés à des situations difficiles, physiquement et moralement : manutention des bénéficiaires, fin de vie…

Après des années de pratique, beaucoup souffrent de pathologies imputables à ces conditions de travail (troubles musculo-squelettiques, lombalgies...).

Une culture du risque à développer

Des actions de prévention spécifiques sont conduites pour cette filière en partenariat avec :

  • la Direction générale du travail (DGT) qui en charge l'élaboration des plans santé au travail, actuellement PST3 (2016/2020), déclinés au niveau régional par les pôles travail des DIRECCTE ;
  • l’Agence pour l’amélioration des conditions de travail (ANACT) ;
  • l’institut national de recherche pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) ;
  • la direction générale des entreprises (DGE) en charge de la politique du secteur.

Vous sont proposés :

Edited on 05/11/2019

Partager