Auxiliaire de vie sociale (AVS)

Solstock / Getty images
Aider, accompagner, être à l'écoute de la personne qui ne peut plus assumer seule les actes de sa vie quotidienne, tel est le rôle de ce professionnel apprécié des familles, des personnes âgées, handicapées ou malades.
L'auxiliaire de vie sociale intervient auprès des personnes fragiles.

En fonction de la personne chez qui il intervient, il prépare des repas équilibrés dans le cadre d'un régime alimentaire particulier, entretient le logement, assiste la personne dans les actes de la vie quotidienne et notamment l'aide à la toilette. Il peut également faire les courses, seul ou accompagné de la personne, aménager l'espace du logement pour favoriser une circulation sécurisée, réaliser des démarches administratives, accompagner la personne lors de sorties…

Au domicile d'une famille, l'AVS peut aider les enfants à prendre leur petit-déjeuner, les conduire à l'école…

L'observation des conditions de vie de la personne permet de transmettre des informations utiles à l'entourage ou aux personnels soignants intervenant auprès d'elle.

Le plus souvent, l'auxiliaire de vie sociale travaille au sein d'un organisme de services à la personne (association, entreprise, CCAS).

Le bon profil

Savoir écouter, être discret et dynamique, aider les gens sans faire les choses à leur place, c'est-à-dire repérer leurs besoins et leurs capacités à agir seul et les stimuler. Il faut aussi se montrer résistant, physiquement et psychologiquement car, parfois, l'auxiliaire de vie sociale peut être confronté à des situations difficiles.

Les activités associées

  • Accompagnement des enfants, personnes âgées ou handicapées
  • Assistance aux personnes âgées
  • Assistance aux personnes handicapées
  • Garde-malade
  • Aide à la mobilité et transport de personnes ayant des difficultés de déplacement
  • Conduite de véhicule personnel

Les diplômes et titres ministériels recommandés

Les autres titres et diplômes possibles

Edited on 04/12/2019

Partager